Plusieurs personnes âgées de Saint-Omer racontent que l’un des bancs était couvert d’arbustes où ils allaient cueillir des groseilles pendant leur enfance. Aujourd’hui, l’érosion a eu raison du lieu dont des traces peuvent être perçues à marée basse.

Sur une carte gouvernementale datant de l’année 1930, l’on trouve, dans un secteur avoisinant, la mention « I. aux Groseilles », probablement en référence à « Île aux Groseilles ». S’agit-il d’une transposition due au bouche-à-oreille?

Concernant la présence de ce fruit dans la baie des Chaleurs, Jacques Cartier en fait mention dans ses récits Voyages au Canada (1534-1541), en décrivant le territoire ainsi : « Et il n’y a pas de petit lieu vide de bois, même sur le sable, qui ne soit plein de blé sauvage, qui a l’épi comme le seigle et le grain comme l’avoine; et de pois aussi gros que si on les avait semés et labourés; groseilliers, blancs et rouges, fraisiers, framboisiers et roses rouges et blanches et autres herbes de bonne et grande odeur1. »

Et, avant ses explorations, « le mode de vie nomade de la plupart des autochtones de l’est du Canada […] se prête à […] une récolte saisonnière des fruits sauvages, qui se trouvent par ailleurs en si grande abondance que les observateurs européens en sont littéralement ébahis. Les premiers témoignages écrits concernent bien sûr les fruits déjà connus des Français, tels que les groseilles blanches et rouges, les fraises et les framboises sauvages, de même que les fruits de l’églantier, les “roses rouges”, que Cartier s’empresse de signaler lorsqu’en juillet 1534 il rencontre un groupe de Micmacs dans la baie des Chaleurs. Au fil des années et des échanges, les mentions de fruits comestibles se multiplient dans les textes, au point où la liste exhaustive paraît difficile à établir2 […]. »

button icon DÉCOUVRIR > tous les lieux-dits de cette ville


 

AUDIO

Entrevue réalisée auprès de Donald Falardeau, septembre 2017.

Tous les ans, la rive change à cause des marées.


 

BIBLIOGRAPHIE

1 Jacques Cartier et Jean François de La Roque Roberval, Voyages au Canada : suivis du Voyage de Roberval, coll. « Mémoire des Amériques » (Montréal : Marseille, Comeau & Nadeau; Agone, 2000).

2 Paul-Louis Martin, Les fruits du Québec : histoire et traditions des douceurs de la table (Sillery, Québec : Septentrion, 2002), 15.


 

IMAGES

1. Marie-Claude De Souza.

2. Bibliothèque et Archives nationales du Québec. G 3450 s190 C37 7-A 1930 DCA gf. Éditeur [Québec] : Ministère des terres et forêts, compilation des travaux effectués par la Compagnie aérienne franco-canadienne, en collaboration avec le Service des arpentages, Levé aérien, feuillet no 1, par Charles Savary, 1930. Échelle 1:190 080

Adresse

Notre adresse:

Carleton-sur-Mer, secteur Saint-Omer, Québec, Canada

Téléphone :

-

E-mail:

-

Web:

-