« C’est un passage à flanc de montagne, moins à pic, qui permettait de faire du coteillage, de couper entre deux sommets par exemple, mais, entendons-nous, la coupe de Roches reste abrupte! Elle est remplie de pierres massives1. »

button icon DÉCOUVRIR > tous les lieux-dits de cette ville


 

AUDIO

Entrevue réalisée auprès de Jean-Paul Boudreau, 26 mai 2017.

Un parcours à flanc de montagne.

Définition de l’expression « faire du côtoyage ».


Entrevue réalisée auprès de Marcel Henry, 1er juin 2017.

Un endroit où on allait au lièvre.


 

LEXIQUE

Côtoyage « Il désigne un chemin forestier tracé sur un versant abrupt ou accidenté. Les travailleurs sylvicoles et les chasseurs sont donc les plus susceptibles de le connaître. Ce terme nous vient sans doute des parlers de France. Comme tel, il est absent de la documentation historique. Cependant, en angevin, on a relevé l’adjectif de la même famille, côtoyeux, au sens d’“accidenté, en parlant d’un chemin”2. » Les participants de Carleton ont utilisé la prononciation « coteillage, cotèyage ».


 

BIBLIOGRAPHIE & NOTES

1 Propos d’un participant anonyme.

Commission de toponymie et Office québécois de la langue française, Parlers et paysages du Québec: randonnée à travers les mots d’ici (Québec : Publications du Québec, 2012), 11.

Adresse

Notre adresse:

Carleton-sur-Mer, secteur Carleton, Québec, Canada

Téléphone :

-

E-mail:

-

Web:

-