« On a déjà La Montagne en soi, qui est quand même un surnom, c’est le mont Royal, mais l’appellation remonte… J’allais dire “depuis que La Montagne est montagne”, mais depuis que Jacques Cartier a dit que cette montagne allait s’appeler le mont Royal. Quand les Sulpiciens s’installent, c’est déjà “le fort de la Montagne” donc l’appellation perdure depuis qu’il y a cette installation à son pied. C’est vraiment plus qu’un surnom… C’est son deuxième nom1. »

Selon la Commission de toponymie du Québec, mont Royal est le plus ancien toponyme de la région au même titre que Hochelaga, mais il ne faudrait pas oublier que les traces de la présence amérindienne à cet endroit datent d’environ 3000 avant notre ère, alors que les « premières migrations amérindiennes sur le territoire qui deviendra le Québec2 » remontent approximativement à 9000 avant notre ère. Le mont Royal a également contribué à nommer la région voisine, Montérégie étant dérivée du latin mons regius.

 

Voici quelques repères chronologiques, tirés du site Les amis de la montagne :

  • 1535 : « Guidé par les Amérindiens d’Hochelaga, Jacques Cartier gravit la montagne et la nomme mont Royal ».
  • 1643 : « Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, érige une croix sur le mont Royal pour remercier le seigneur d’avoir épargné la colonie d’une inondation ».
  • 1676 : « Les Sulpiciens établissent un fort abritant une mission amérindienne au pied de la montagne ».
  • 1997 : « L’observatoire devant le Chalet est dénommé belvédère Kondiaronk en l’honneur du chef amérindien qui a joué un rôle important pour la signature de la Grande Paix de Montréal en 1701. »

 

button icon DÉCOUVRIR > tous les lieux-dits de cette ville

 

BIBLIOGRAPHIE & NOTES

1 Jean-Michel Villanove (chef des programmes grand public pour l’organisme Les amis de la montagne), entrevue, propos recueillis par l’artiste.

2 http://www1.ville.montreal.qc.ca/siteofficieldumontroyal/histoire et http://www.lemontroyal.qc.ca/fr/connaitre-le-mont-royal/la-petite-histoire-du-mont-royal.sn.


 

IMAGES

1. Archives de la Ville de Montréal. CA M001 BM042-Y-1-P1419. Edgar Gariépy, mars 1944.

2. Musée McCord. M2011.64.2.4.5. Harry Sutcliffe, vers 1935. 

3. Musée McCord. M2011.64.2.3.47. Harry Sutcliffe, vers 1930. 

4. Archives de la Ville de Montréal. VM94-Ad127-008.

5. Archives de la Ville de Montréal. VM94-Ad9-21. Prise en 1964.

6. Archives de la Ville de Montréal. VM94-A0079-006. Tirée d’une série datée entre 1992-1994.

7. Archives de Montréal. VM94-B203-004. Tirée d’une série datée entre 1992-1994.

8. Musée McCord. MP-0000.877.2. Frères Neurdein, vers 1910.

9. Musée McCord. MP-0000.1750.8.2. Prise en 1906.

10. Musée McCord. M2011.64.2.3.198. Harry Sutcliffe, 1931.

11. Musée McCord. M2011.64.2.3.107. Harry Sutcliffe, vue du cimetière avec l’oratoire Saint-Joseph au loin, depuis le chemin des Calèches sur le mont Royal, vers 1938.

Adresse

Notre adresse:

Mont Royal, Montréal, Québec, Canada

Téléphone :

-

E-mail:

-

Web:

-