« Chaque famille avait un surnom. Nous autres, les Guedoules, les Lapointe, ils disaient que c’était parce que nous mangions beaucoup de porc, de cochon, de lard. Guedoule, ça voudrait dire “mangeux de lard”. Tous les surnoms, y’en a que ça choquait. Quand tu leur disais, la chicane prenait.

Dans le fond, nous sommes des Audet. Le plus ancien qui est arrivé de France, c’est Nicolas Audet, dit Lapointe parce qu’il vivait sur une pointe de terre. C’était pour le différencier des autres Audet. Le premier arrivé à Maria, c’est Gabriel Audet, suivi un peu plus tard par son cousin. Ils se sont installés sur les caps de Maria et plus la famille s’élargissait, plus ils descendaient1. »

Cette histoire met en lumière le sens qu’a pris le mot guedoule avec le temps, mais lorsqu’on en retrace les origines, une version plus ancienne nous dit que : « Le surnom gedul [phonétique] réfère à François-Xavier Lapointe qui aurait marié une dame Stibre (Marguerite Stiber) de Grande-Rivière, d’origine allemande, qui disait à ses enfants pour qu’ils se calment lorsqu’ils étaient turbulents : geduld, mot allemand signifiant “patience”2. »

button icon DÉCOUVRIR > tous les lieux-dits de cette ville

 

AUDIO

Entrevue réalisée auprès d’un participant anonyme, septembre 2015.

La connotation qu’a gagnée le mot guedoule avec le temps, l’éloignant du terme allemand original.


 

LEXIQUE

Guedoule : graphie incertaine, inspirée du mot prononcé par des locuteurs francophones; gedul, transcription phonétique.


 

CARTE DÉTAILLÉE


 

NOTES

1 Propos d’un participant anonyme.

Victor Lapointe (arrière-petit-fils de cette dame, à Pierre Cyr, dit Pierre-à-pain), entrevue, propos recueillis par Jean-Marie Fallu, 2006.

Adresse

Notre adresse:

Maria, Québec, Canada

Téléphone :

-

E-mail:

-

Web:

-