Une nouvelle escale pour le projet Topoésie

Une nouvelle escale pour le projet Topoésie

Une nouvelle escale pour le projet Topoésie

Au printemps 2020, l’artiste interdisciplinaire Marie-Claude De Souza et son projet portant sur les lieux-dits seront de retour en Gaspésie. L’œuvre, intitulée Topoésie, se déploie dans le temps et dans l’espace en allant à la quête de la toponymie vernaculaire n’apparaissant pas sur les cartes officielles, mais existant tout de même dans l’imaginaire populaire.

En collaboration avec le centre d’artistes en art actuel Vaste et Vague, Marie-Claude De Souza a réalisé, en 2017, deux œuvres topoétiques permanentes pour célébrer le 250e anniversaire de la municipalité de Carleton-sur-Mer. Installés à la halte routière St-Omer ainsi qu’à la pointe Tracadigash, deux grands mâts signalétiques constituent les points de repère qui ancrent les témoignages qu’elle a recueillis dans le territoire alors que le site web de Topoésie donne accès à des capsules audio.

Après s’être principalement concentrée sur les lieux-dits de Carleton-sur-Mer, incluant Saint-Omer, Saint-Louis-de-Gonzague et leurs environs, l’artiste souhaite poursuivre son exploration topoétique de la Gaspésie en réalisant des interventions artistiques dans certaines municipalités voisines où elle n’avait pas eu la chance d’approfondir ses recherches. En effet, lors d’une première résidence de création réalisée en 2015, l’artiste a arpenté la côte de la baie des Chaleurs et s’est vite aperçue de l’ampleur de la circulation des histoires sur le territoire gaspésien.

Suivant cette vague, Marie-Claude De Souza fera une escale à Nouvelle, à Maria, à Caplan et à New Richmond afin de démarrer à nouveau le bouche-à-oreille auquel les citoyens seront invités à contribuer en lui suggérant des lieux-dits ou en perpétuant leurs histoires. Elle déambulera dans les rues avec son « bureau de poétisation mobile » afin d’aller vers les passants, elle ira là où le fil de ses rencontres la guidera. Ultimement, son œuvre vise l’appropriation de ces récits par tout un chacun, qu’ils soient racontés, transmis.

Un premier voyage se fera au printemps 2020, suivi d’un second séjour à l’automne de la même année. Le cycle gaspésien 2019-2021 du projet Topoésie bénéficie du soutien du Conseil des art et lettres du Québec ainsi que du Conseil des arts de Longueuil dans le cadre de son programme « Bourse de création longue durée », remis annuellement à un artiste dont le projet se distingue particulièrement.

Topoésie cherche à construire des récits poétiques autour de la découverte des histoires à l’origine de ces lieux-dits, à valoriser la transmission orale et à encourager la pluralité des regards sur un même endroit. Cette œuvre-processus se décline en cycles de création distincts, chacun associé à une zone géographique, toujours avec une volonté de mettre en valeur leurs particularismes et de créer des liens entre les communautés et le territoire qu’elles habitent.

En 2018, le projet Topoésie a reçu une mention du jury dans le cadre du Prix Artiste dans la communauté du réseau Les Arts et la ville.

— 30 —

Pour en savoir davantage sur le projet Topoésie, cliquez ici.

Contact : Marie-Claude De Souza, info[arobas]topoesie.com